VOTE | 42 fans

Interview en V.F.

THR : Comment passez vous de Batman et Superman à une figure historique comme Léonard De Vinci?

DSG : Le truc avec Batman, c'est qu'il s'agit d'un personnage que les gens pensent connaitre, et cependant, on est capable de s'identifier le fantôme de sa vie quand même dans les comic books, cela n'est pas tant exploré. On a fait quelque chose de similaire avec Superman, et pareil avec De Vinci. Chez De Vinci, il y a beaucoup de choses qui ont été racontées à son égard et il a cet espèce de statut mythique, et ce n'était pas si différent. Et parce que je n'essaie même pas de faire une série historique sérieuse, c'est une approche graphique, l'histoire avec un twist en quelques sortes. Ou l'histoire avec un clin d'œil.

 

THR : Jusqu'où êtes-vous allez dans vos recherches pour raconter l'histoire de De Vinci?

DSG : J'ai lu chacune de ses 6000 pages de journal et sketchs. Je suis allé à Florence, Rome, Milan au British Museum et j'ai pu manipuler les vrais pages de De Vinci. J'ai parlé à beaucoup d'experts, j'ai lu autant que j'ai pu et j'ai fait près de quatre mois de pure recherche, où je me suis immergé dans sa vie et dans le monde. J'ai aussi fait beaucoup de recherche sur d'autres "scientifiques" comme J. Robert Oppenheimer, car autant que je sois intéressé par le passé, nous sommes également intéressés par comment le passé peut former le présent.

 

THR : Quelle est la chose la plus intéressante que vous ayez appris sur De Vinci pendant toutes vos recherches, que vous ne saviez pas déjà?

DSG : Je ne savais pas qu'il était végétarien, ce qui est un choix étrange pour quelqu'un ayant inventé le fusil. Je ne pensais pas qu'il y avait des gens qui pensent que leur mère pouvant être d'origine arabe, il pourrait également être à moitié arabe. Je ne savais pas qu'il disséquait les corps et que les gens trouvaient cela hérétique et qu'il risquait la mise à mort pour cela. Il a vécu à un temps où il était très franc, et il était vraiment ambivalent face à la religion, ce qui est intéressant à une époque où cela était très dangereux.

 

THR : Comment adressez-vous l'incertitude autour de la sexualité de De Vinci?

DSG : Ce sera traité à la fin du quatrième épisode et dans le cinquième. Nous savons très bien ce qui s'est passé, et nous ne nous en éloignerons pas. Je pense que vous verrez cela dépeint fans la première saison.

 

THR : Avec le câble, vous avez vraiment plus de liberté pour explorer la sexualité.

DSG : Nous avons fait des choses dans la première saison que nous n'aurions jamais pu faire, je ne parle pas que des représentations, rien que les thèmes et les lignes narratrices que les networks ne nous auraient jamais laissé faire concernant la sexualité de De Vinci.

 

THR : Vous avez également laissé entendre qu'il y aura une histoire de vampire cette saison.

DSG : Il rencontre Vlad Dracula. Je ne vaux pas dire si cela sera super-naturel ou non, mais il le rencontrera définitivement dans la série.

 

THR : Combien de moments clé de sa vie avez-vous l'intention d'incorporer?

DSG : Mona Lisa et le Dernier Souper ont été peint après que notre série débute. On se plonge bien dans le passé dans la série à un certain moment, nous irons également dans le futur. Mais si la série tient suffisamment longtemps, nous nous occuperons de tout cela.

 

THR : Nous savons comment se déroule la vie de De Vinci. Quels éléments allez-vous y aouter?

DSG : Quand on traite une figure historique, il y a des trous dans les registres historiques, ce qui, pour un créateur, est une bénédiction car cela vous laisse beaucoup de latitude. Il y a beaucoup de trous entre les âges de 28 et 32 ans, quand presque personne ne savait où il était ou ce qu'il faisait. Il y a beaucoup d'hypothèses sur ce qu'il faisait. Il y a beaucoup de documents sur Lucrezia Dorati (jouée par Laura Haddock) mais il n'y a rien sur comment elle est morte. Passé 30 ans, elle disparait complètement des livres historiques. C'est génial d'avoir des personnages comme elle et d'autres dans la série; ils créent une carte "Sortie de prison" quand il s'agit de figures historiques, ainsi personne ne peut dire "Oh, je sais ce qu'il s'est passé".

 

THR : Vous avez dit au TCA que De Vinci était comme un super-héro. Etant donné votre expertise dans ce domaine, en quels points?

DSG : Il est définitivement considéré comme un personnage plus grand que nature, il est presque comme un demi-dieu, et de cette façon, il n'est pas si différent de Batman ou Superman. Cela semble être mon "mécanisme" : prendre des figures d'icone et essayer de les dépeindre en tant qu'humains nuancés avec des conflits. L'une des choses géniales avec la télévision câblée, c'est que, plus que pour les films généraux, c'est que l'on peut dépeindre des personnages nuancés, avec des conflits, qui ne sont pas nécessairement noir et blanc. De Vinci était brillant et drôle, mais c'était aussi une sorte de "trou du cul", ce qui est génial. Et la télévision câblée nous permet de traiter cela.

Source

[Traduit par Elixir88]

Ecrit par Elixir88 

Interview en V.O.

Hollywood Reporter: How do you transition from Batman and Superman to a historical figure like Leonardo Da Vinci?

David S. Goyer:The thing about Batman Begins is that he's a character that people thought they knew a lot about and yet you're able to identify the spirit in his life where even in the comic books it's not explored that much. We did something similar with Superman and the same with Da Vinci. With Da Vinci, there's a lot of tall tales that have been written about him and he exists in this kind of mythic status and it wasn't that dissimilar. And because I'm not even attempting to do just a straight, historical drama, it is a graphic novel approach; sort of history with a twist. Or history with a wink and a nod.

THR: How much research did you do to tell Leonardo Da Vinci's story?

Goyer:I read every one of his 6,000 journal pages and sketches. I went to Florence, Rome, Milan, the British Museum and got to handle actual Da Vinci pages. I talked to a lot of experts, I read as much as I could and did about four months of pure research where I immersed myself in his life and in the world. I also did a lot of research on other polymaths like J. Robert Oppenheimer because as much as I was interested in the past, we're also interested in how the past can form the present.

THR: What was the most interesting thing that you found out about Da Vinci during all your research that you didn't already know?

Goyer: I didn't know he was a vegetarian, which seems like an odd thing to do for somebody who invented the machine gun. I didn't know that there are some people that think his mom might have been of Arabic extraction, so he might be half Arabic. I didn't know that he dissected corpses initially and that people considered that heresy and he could be put to death for that. He lived in a time where he was very outspoken and he was deeply ambivalent about religion, which is interesting in a time where that was quite dangerous.

THR: How will you be addressing the uncertainty surrounding Da Vinci's sexuality?

Goyer: That will be addressed at the end of the fourth episode and in five. We're well aware of what happened and we're not going to be shying away from it. I think you will see that depicted in the first season.

THR: With premium cable, you certainly have more freedom to explore sexuality.

Goyer: There are things we've done in the first season that we could never have done, and I'm not just talking about depictions but just themes and story lines that network would never have let us do relating to Da Vinci's sexuality.

THR: You've also hinted that there's a vampire story set for this season as well.

Goyer: He meets Vlad Dracula. I don't want to say whether it's supernatural or not but he definitely meets him in the show.

THR: How many of the key moments from his life are you planning to incorporate?

Goyer: The Mona Lisa and the Last Supper were painted after our show begins. We do delve into the past in the show and we are at a certain point going to be jumping into the future as well. But if the show goes long enough we'll be dealing with all of that.

THR: We know Da Vinci's life goes. What elements are you adding?

Goyer: When you're dealing with a historical figure, there are gaps in the historical record, which, for a creator, those are gifts because it allows you a lot of latitude. There's a lot of gap between age 28 and 32 where almost nobody knows where he was or what he was doing. There's a lot of speculation as to what he was doing. There's a lot on record about Lucrezia Donati (played by Laura Haddock) but there's no record of how she died; after 30, she just disappears from the history books. It's great to have characters like her and some of the others in the show that create a get out of jail free card for when you're dealing with historical figures so people can't just say, "Oh, I know what happens."

THR: You said at TCA that Da Vinci was like a superhero. Considering your expertise in the genre, how so?

Goyer: He's definitely regarded as a larger-than-life character; he's almost like a demigod and in that way, he is not dissimilar to Batman or Superman. That seems to be what I've fallen into: Taking iconic figures and trying to depict them as nuanced humans that are conflicted. One of the things that's great about cable television is that more than general movies is that you can depict conflicted and nuanced figures that are not necessarily black and white. Da Vinci was brilliant and funny, but he was also kind of an asshole, which is awesome. And cable television allows us to delve into that.

Source

Ecrit par Elixir88 
HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente

Secondaires
12.02.2020

Actualités
Dominic Monaghan dans Waldo au côté de Mel Gibson et Charlie

Dominic Monaghan dans Waldo au côté de Mel Gibson et Charlie
Dominic Monaghan rejoint Mel Gibson et Charlie Hunnam au casting du futur film d'action Waldo, de...

La trilogie WWW de Robert J. Sawyer bientôt adaptée en série

La trilogie WWW de Robert J. Sawyer bientôt adaptée en série
Après FlashFoward, c'est au tour de la trilogie WWW (ou Singularité) née sous la plume de Robert J....

Jessica Alba et Gabrielle Union bientôt dans LA's Finest

Jessica Alba et Gabrielle Union bientôt dans LA's Finest
La série LA's Finest, reboot du film Bad Boys, arrivera sur Spectrum Video le 13 mai. Les 13...

Light as a Feather | Peyton List - Renouvellement

Light as a Feather | Peyton List - Renouvellement
La série Light as a Feather créée par R. Lee Fleming Jr a été renouvelée. En effet, Hulu lui accorde...

Magnum PI | En avant pour une 2ème saison !

Magnum PI | En avant pour une 2ème saison !
Ils peuvent afficher un large sourire, la série Magnum PI aura droit à une 2ème saison ! L'annonce a...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

SeySey, 18.02.2020 à 12:01

Bonjour à vous! Nouveau sondage & design sur le quartier Outlander! J'attends vos votes & avis ^^

ophjus, Avant-hier à 10:12

Dernières heures pour le sondage/awards de The Bold Type, avez vous vu le nouveau design ?

ophjus, Avant-hier à 14:01

Nouveau sondage et PDM sur le quartier Pretty Little Liars ^^

stella, Avant-hier à 20:33

Nouveau design sur le quartier Sense8 et venez jouer au premier jeu des forums. A bientôt sur le quartier

Sas1608, Hier à 13:22

Nouveau sondage sur le quartier de Grey's Anatomy

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News